Avocats en droit des affaires : études, fonctions et salaire

Droit des affaires
Photo Avocats en droit des affaires : études, fonctions et salaire

Vous voulez devenir avocat, mais souhaitez intervenir plus rarement aux tribunaux et plus souvent dans un cabinet d'avocat ou dans une grande structure. Le métier d'avocats en droit des affaires est fait pour vous. Pour vous aider dans votre prise de décision, voici l'essentiel à connaître en ce qui le concerne.

Quelle étude choisir pour devenir avocat en droits des affaires ?

Après que vous avez obtenu votre bac ES, L ou S, vous devrez opter pour un cursus de master de droit pour parvenir au moins jusqu'à un master 1 ou une maîtrise de droit. Vous pourrez, par la suite, prendre une spécialisation en vue de l'obtention d'un master 2 en droit des affaires, en droit international privé ou public ou en droit communautaire.

Rien ne vous empêche également de continuer vos études à l'étranger ou au sein d'une école de commerce pour obtenir un master. Il ne vous restera après que de rejoindre un centre régional de formation professionnelle d'avocats (CRFPA) pour obtenir votre certificat d'aptitude à la profession d'avocat ou CAPA. À noter que vous avez seulement au maximum 3 essais pour pouvoir décrocher ce certificat.

Sachez que si vous souhaitez devenir un avocat d'affaires international, participer à l'examen du barreau de New-York sera un choix parfait. Cela vous ouvrira par ailleurs les portes du métier d'avocat d'affaires internationales ou d'avocat d'affaires dans un cabinet anglophone. La prestation de serment est la dernière étape à franchir avant de pouvoir vous exercer effectivement en tant qu'avocat d'affaires.

Quelles sont les fonctions d'un avocat en droit des affaires ?

Le droit des affaires est un domaine dont l'étendue peut sensiblement varier d'un pays à un autre, ou d'un cabinet à un autre. Les fonctions ne seront donc pas totalement les mêmes entre un professionnel s'exerçant à Genève et un autre travaillant en Guadeloupe, entre un professionnel travaillant dans un cabinet provincial et un autre qui évolue dans un cabinet prestigieux. Plusieurs missions attendent tout de même un avocat d'affaires, quel que soit l'environnement où il évolue et le type de client pour lequel il propose ses services.

C'est le cas notamment de la participation aux projets de ses clients en se soumettant aux règlementations en vigueur, de l'estimation des délais et des étapes requis pour la réalisation de chaque projet de clients, de la négociation ou de la modification des transactions, de la rédaction et de la supervision des contrats, de la rédaction des documents corporates, de la définition des droits et devoirs des clients, du montage d'une structure financière consistante et du conseil sur les investissements et les sources de financements.

L'avocat en droit des affaires international, de son côté, se charge de l'encadrement des rapports internationaux entre des personnes publiques ou privées. C'est lui qui s'occupe, entre autres, de l'accompagnement de ses clients professionnels souhaitant s'établir dans un autre pays, des questions fiscales internationales, et de l'élaboration et de supervision des contrats internationaux.

Quel est le salaire d'un avocat en droit des affaires ?

Les avocats en droit des affaires constituent seulement 20% du métier, mais sont à la source d'environ 80% de ses chiffres d'affaires. Ils exercent ainsi l'un des métiers les mieux payés en France. Il faut tout de même préciser que le gain variera sensiblement selon de nombreux paramètres comme le lieu d'exercice (Paris ou en province) et le type de cabinet, la taille, le prestige et le statut du cabinet. Il faut y ajouter l'expérience dans le métier.

Ainsi, si un débutant se contente généralement d'un salaire mensuel allant de 2500 à 3400 euros, un expérimenté pourra gagner jusqu'à 8000, voire 9000 euros.